femme-lune
Ressources

La Lune (2)

compte rendu de la rencontre du 26 septembre 2010 sur le thème de la Lune

Comment percevez-vous la Lune ?

Comme une divinité, un symbole, lui associez vous un ou plusieurs divinités que vous nommez ?

On peut associer à la Lune une trinité de divinités, reflétant les cycles de vie : la jeune fille, la mère, l’ancienne.

Certaines personnes perçoivent plus l’aspect maternel de la Lune, ou son énergie masculine et sauvage.

Dans les diverses traditions et mythologie, la Lune a une aspect un peu « sombre », ambigu : Artémis est la Déesse protectrice des animaux sauvage, mais aussi de la chasse, elle assiste les accouchements et protège les nouveaux-nés, mais les décès lui sont également attribués…
Le coyote est associé à la Lune par certaines tribus amérindiennes.

Selene
Séléné

Pratiques associées à la Lune

  • Observer la Lune et son énergie

On ressent généralement un sentiment de bien être, rassurant et apaisant en la regardant.
On peut observer ses réactions et humeurs en fonction des phases de la Lune, en tenant par exemple un « journal lunaire ».
Certaines personnes parviennent à percevoir les phases lunaires sans regarder la Lune. La perception des effets de la Lune dépend aussi de l’attention qu’on y porte.

La pleine Lune se lève au coucher du Soleil, le dernier quartier au milieu de la nuit, la nouvelle Lune le matin, et le premier quartier à midi. Elle se lève chaque jour 50 minutes plus tard que la veille.

  • Méditation sur les phases lunaires

Elles peuvent aider à ressentir les énergies propres à chaque phases.
Starhawk a écrit de courtes méditations sur chaque phase de la Lune dans son livre Spiral Dance.

  • Eau lunaire

Placer de l’eau dans un bol à la lumière de la Lune, pendant la pleine Lune, ou sur plusieurs jours en Lune soit croissante soit décroissante.
On peut également ajouter des pierres ou herbes et l’utiliser en magie. Sur le même principe on peut réaliser des huiles lunaires.

  • Bain lunaire

S’exposer aux rayons lunaire, et ressentir son énergie sur sa peau, sa force de guérison. Idéalement « habillé d’étoiles » (c’est à dire nu) à la lumière lunaire, mais à défaut on peut aussi visualiser la Lune et son énergie.

déesse lune
  • Danse : on peut faire des mouvements énergétiques et danser sous la Lune.
  • Magie lunaire

On se concentrera sur des objectifs de croissance et développement lors de la Lune croissante, et la purification ou la bannissement d’énergies en Lune décroissante.
On peut utiliser l’argent (métal) associé à la Lune et réputé notamment pour réguler les cycles menstruels.

  • Divination

La Lune est associée à l’inconscient et la divination.
On peut pratique la divination en fixant la Lune, posant une question, et laissant venir les réponses, comme dans une boule de cristal.

  • Prières et rituels

En solitaire on peut allumer une bougie blanche et dire une prière à la Lune. Le fait de voir ou non la Lune ne semble pas essentiel.

On peut réaliser un rituel de groupe simple sous forme de libations, inspiré des rituels nordiques (blots) : en cercle, chacun son tour prend la corne à boire ou autre récipient, déclamer quelques phrases en l’honneur d’un aspect divin qu’il souhaite honorer, que lui inspire la Lune, terminant par un cri du style « hail », ou « Honneur à Artémis » par exemple que le groupe répétera. La personne boit une gorgée et en verse à terre, en offrande. Chaque personnes fera de même l’une après l’autre, et on peut faire plusieurs tours.

  • Faire descendre la lune (drawing down the Moon)

Il s’agit d’un rituel particulier visant à incarner la divinité lunaire en une personne. Ce serait pour certains un ancien rituel déjà utilisé à l’antiquité par les sorcières de Thessalie (en Grèce).
On récite une prière en l’honneur de la Lune, puis une « charge de la Déesse », prière de la Lune à la première personne. On peut ensuite réaliser un travail magique ou initiatique.

La sorcellerie est étroitement associée à la Lune. Une explication serait qu’il y a bien longtemps, certaines personnes ont cherché à acquérir du pouvoir en se proclamant les seules aptes à communiquer avec le divin, formant des prêtres officiels, et associés au pouvoir politique, associant leur pouvoir au soleil. Les sorciers et sorcières sont ceux qui ont voulu conserver leur liberté de pratiques et croyances, mais ont dû se cacher, pratiquer la nuit, à la lumière de la Lune…

femme tenant la lune

méditation lunaire

d’après l’exercice « Moon, Moon » extrait de Mother Wit, Diane Mariechild

                                              

ressources :

prières lunaires
faire descendre la Lune : le sidh

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.